Explorez le monde

Le blog Trocmaison regorge d'infos, d'expériences et de témoignages pour vous aider à faire vos premiers pas sur Trocmaison et vous aider à préparer votre prochain échange de maison.

Utiliser l’échange de maison quand on fait un tour du monde

En 2010, Sylvie et son mari, membres de TrocMaison.com sont partis faire le tour du monde en 7 mois, avec leurs deux plus jeunes enfants de 12 et 16 ans. Depuis une quinzaine d’années ils pratiquent l’échange de maisons pour voyager et c’est l’occasion pour eux de troquer leur maison pendant ce périple du tour du monde. Voici leurs expériences :

Article par Sylvie, du blog Le Coin des Voyageurs

Nous partions sacs au dos avec un billet Tour du monde, des envies de découvertes et de liberté. Notre itinéraire a débuté à Londres pour passer par le Canada, les Etats-Unis, l’Australie, le Japon, la Chine, le Vietnam, le Cambodge et la Thaïlande. Pendant ce périple, nous avons fait 3 échanges de maison : au Canada, aux Etats-Unis et en Australie. Il était difficile de prévoir plus d’échanges car un de nos fils, étudiant, habitait chez nous.

Death Valley (Etats-Unis)

Nous avons apprécié ces échanges pour de nombreuses raisons. En voici, quelques-unes :

  • Un voyage itinérant au long cours est certes très enrichissant mais aussi fatigant ! L’échange de maison nous a permis de prendre des vacances en voyage, de nous reposer, de savourer la sédentarité pour quelques temps.
  • Un voyage comme le nôtre ne permet pas sur la durée de dormir dans des hébergements luxueux. Nous dormions le plus souvent dans des auberges de jeunesse et des guesthouses. Retrouver le confort d’une maison était un vrai plaisir ! Une chambre pour chacun des enfants, une machine à laver à disposition, des repas à la maison, un frigo… tout nous faisait plaisir !
  • Les enfants avaient des cours par correspondance. Etre confortablement posés dans une maison a permis d’avancer le devoir scolaire plus facilement et rapidement.
  • Les rapports avec les locaux sont plus authentiques. Dans les guesthouses, nous rencontrions beaucoup de voyageurs mais moins de locaux. Pendant les échanges de maison, les rapports sont différents. Par exemple, au Québec, notre fille de 16 ans a passé une journée au centre de loisirs comme animatrice d’enfants avec les voisins.
  • Nous avons aussi échangé la voiture à deux reprises, ce qui nous a permis de sillonner la région à moindre frais.
  • Cependant, organiser des échanges consécutifs quand on est absent plusieurs mois demande de l’organisation et des amis ou de la famille sur place. Les freins concernent principalement l’intendance. Entre chaque échange, il faut penser au ménage, aux lessives et changements de draps, au petit cadeau de bienvenue. Pour nous, tout s’est parfaitement bien passé car notre fils a veillé à tout !

 

À propos de l’auteur

A Hong KongSylvie et sa famille utilisent les échanges de maison pour voyager depuis une quinzaine d’années. Au départ, ils trouvaient le principe économique et pratique avec les enfants, puis c’est devenu une philosophie. Suivez leur voyages sur le blog Lecoindesvoyageurs.fr

1 Comment

  • Jordane de MonBonPote

    15 ans que tu fais ça ? Excellent ! J’aurais eu une certaine appréhension à faire ça, mais ça à l’air d’être un plan qui roule. En revanche ça doit aussi dépendre des pays, car la chose qui m’a sauté aux yeux, c’est que tu as échangé ta maison avec Américain , Canadien et Australien, que des anglo-saxons, y a une raison particulière, ou c’est juste le hasard des destinations ?

    March 25, 2014 at 11:15 pm
LEAVE A COMMENT